Energie Partagée : une stratégie d’investissement pensée pour financer les énergies citoyennes - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Energie Partagée : une stratégie d’investissement pensée pour financer les énergies citoyennes

Forte de 7380 citoyens-actionnaires, la société a déjà investi 26,8 millions d’euros et se construit de nouvelles capacités de financement de projets d’énergies renouvelables citoyens en France, avec un objectif d’investissement de 6 millions d’euros pour 2024.Energie Partagée vise à promouvoir, accompagner et financer le développement des projets citoyens d’énergie renouvelable. Avec son label Energie Partagée, elle distingue les projets qui répondent à des critères relevant de l’intérêt territorial, la gouvernance partagée, la dynamique locale, l’écologie et la finance éthique et citoyenne.
« En termes de financement, l’actionnariat citoyen et public change tout : les décisions, les retombées et les risques sont maîtrisés par les acteurs locaux et citoyens, entièrement ou avec d’autres acteurs (opérateurs privés notamment). Les projets citoyens génèrent ainsi 2 à 3 fois plus de retombées économiques locales qu’un projet classique d’énergie renouvelable, en particulier parce qu’ils sont maîtrisés par les acteurs locaux pendant toute leur durée de vie », expliquait Marion Richard, responsable du pôle animation nationale à l’association lors d’un entretien avec pv magazine, un peu plus tôt cette année.
Pour financer les projets, Energie Partagée s’est aussi d’une capacité d’investissement, via un capital mix partagé entre les investisseurs institutionnels et les citoyens. Concrètement, elle est en mesure de prendre des parts dans les sociétés de projets de projets locaux de transition énergétiques avec sa société Energie Partagée Investissement.
Aujourd’hui l’association a confié à pv magazine avoir réuni un capital de 34 012 200 euros avec 7380 citoyens-actionnaires. « Le montant médian de prise de participation est à environ 2500 euros avec des montants allant de 100 à 500 000 euros », précise la société.
Pour 2024, l’association avance un objectif d’investissement de 6 millions d’euros dans des projets d’énergies renouvelables, principalement dans l’éolien (3 millions en prévisionnel) et dans le solaire (1,2 million). Les autres segments d’investissement comprennent la chaleur, l’hydroélectricité, la méthanisation et des développements et prises de participation stratégiques. En cumulé, Energie Partagée a investit 26, 7 millions d’euros depuis sa création en 2008, dont 12 millions d’euros dans le solaire – 2,4 millions rien qu’en 2023.
Avec 268 projets labellisés et 206 MW installés, le photovoltaïque reste son plus gros segment. « Cette technologie se prête très bien à ce type de projets parce qu’il est possible de développer des projets de taille très diverses, dans des types de territoires très variés (urbain, rural, etc.). Cela va des projets de « grappes » photovoltaïques, qui regroupent plusieurs petites installations en toiture ou ombrière et peuvent voir les premières installations sortir assez rapidement (en un à deux ans), à des projets au sol de plus grande taille », rappelait Marion Richard.
Côté collecte, Energie Partagée entend levé 5 millions d’euros au total en 2024, avec 3 millions d’investissement citoyen et 2 millions au niveau institutionnel. Si la levée de fonds n’atteint pas l’objectif visé les investissements devront être limités dans les sociétés de projets et des arbitrages devront avoir lieu, « même si jusque-là nous n’avons pas rencontré ce problème », précise la société.
Pour la fin d’année l’association a lancé une campagne de prise de participation pour un proche, en tant que « cadeau de Noël » vert et citoyen. « Vous offrez à vos proches de l’argent sous forme d’actions.  Cet argent restera disponible (il peut être retiré chaque année) et aura la particularité de soutenir, pendant tout le temps de dépôt, des projets locaux de transition énergétique ».

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire