ECLR de génie pour les énergies coopératives renouvelables et locales en Occitanie - PV SOLAIRE ÉNERGIE

ECLR de génie pour les énergies coopératives renouvelables et locales en Occitanie

ECLR (Energies Citoyennes Locales et Renouvelables, prononcé « éclair ») en Occitanie est le réseau régional qui fédère et accompagne les porteurs de projets des énergies renouvelables citoyennes et participatives (collectivités, habitants, associations, entreprises, etc.) Retour sur 10 ans d’un mouvement pour changer le monde de l’énergie, depuis le Midi de la France !
En 2014, le sujet de l’énergie ne motivait pas grand monde. Le prix de l’électricité n’était pas si élevé, le dérèglement climatique était un sujet malheureusement encore secondaire dans beaucoup d’esprits. Dans nos territoires, des installations voyaient le jour depuis le début des années 2000, portées par des opérateurs privés qui fonçaient seuls pour rentabiliser les projets. A chaque nouvelle installation – ou presque – la richesse créée s’échappait, et le territoire était un peu plus crispé.
L’Occitanie : Région pionnière de la transition énergétique citoyenne
En Occitanie, plusieurs volontés d’acteurs se sont rencontrés pour fonder le mouvement des énergies coopératives locales et renouvelables, pour une autre manière d’envisager la transition énergétique :
• Des initiatives émergent çà-et-là pour reprendre la main sur l’énergie. Des habitants et des élus locaux s’organisent pour installer des moyens de productions de sources 100% renouvelables et dans une gestion locale et démocratique, pour que les bénéfices restent sur les territoires. C’est plus ou moins le modèle des AMAP, appliqué aux watts plutôt qu’aux tomates.
• La Région Occitanie et l’ADEME, ensemble, décident de soutenir ce mouvement naissant. En 2014, l’ex-Languedoc-Roussillon est le premier conseil régional à proposer un dispositif de soutien spécifique pour l’accompagnement des projets d’énergies renouvelables coopératives et citoyennes avec d’importants financements à la clé.
• Enercoop Languedoc-Roussillon, pionnière du sujet, crée une association dédiée à accompagner et fédérer ce type d’initiatives. Elles étaient également nombreuses du côté ex-Midi-Pyrénées. Rapidement, les deux dynamiques se rejoignent. ECLR Occitanie est née, soutenue par la Région et l’Ademe.
C’est vraiment à partir de 2016 que la dynamique prend corps en Occitanie, favorisée par l’échange de pratiques en région et au national, au sein du réseau Energie Partagée.
10 ans plus tard : le changement est à l’œuvre, 200 installations raccordées !
A coups de réunions publiques, de stands de sensibilisation et d’ateliers de co-construction, ce sont aujourd’hui 74 initiatives citoyennes qui maillent le territoire d’Occitanie. Éolien, photovoltaïque, hydroélectricité : la filière dépend du gisement local, mais le point commun entre ces sociétés citoyennes, c’est la méthode. Traduite dans une Charte Énergie Partagée, elle se résume autour de cinq piliers : ancrage local, exigence écologique, gouvernance partagée, dynamique citoyenne et retombées locales. En 2023, près de 7300 occitans sont actionnaires de ces projets coopératifs d’énergies renouvelables. Ces milliers de citoyens investissent et prennent les décisions dans la production d’énergie locale. “Lancer la dynamique prend du temps.
Il faut des habitants et des élus motivés, un projet faisable, de bons partenaires, etc. Mais une fois que c’est lancé, tout va plus vite car tous les acteurs locaux sont moteurs ! Je suis arrivée dans ce beau mouvement il y a 6 ans. Ces 3 dernières années, je sens que nous avons passé un cap. Les coopératives embauchent des salariés pour soutenir les bénévoles et se développer; des projets de plus grandes puissances voient le jour et le territoire de l’Occitanie est très bien maillé ! On vit tous et toutes à quelques kilomètres d’une initiative locale. Les 3 prochaines années seront cruciales pour que notre mouvement devienne une alternative incontournable. Au début, on disait en rigolant qu’on changeait le monde. Depuis deux ans, on le dit toujours avec le sourire, mais aussi avec beaucoup de sérieux » assure Louise Balmer, animatrice ECLR Occitanie.

Quelques chiffres

200 projets installés, allant de la petite toiture photovoltaïque à un parc de 6 éoliennes
23 mégawatts de puissance installée
Une production énergétique annuelle de 49 GWh, soit l’équivalent de la conso annuelle de 11200 foyers (hors chauffage et eau chaude)
130 collectivités actionnaires de ces initiatives
7300 citoyens déjà sociétaires d’un ou de plusieurs projets d’énergies renouvelables de leurs territoires
7 millions d’euros d’épargne mobilisée et investie dans les projets pour une épargne qui œuvre pour la transition énergétique et qui crée de la vraie richesse qui reste sur le territoire
100 000 personnes sensibilisées à la transition énergétique via des stands, ciné-débats, réunions publiques, ateliers, etc.

L’ADEME et la RÉGION Occitanie renouvellent leur soutien
Les énergies coopératives sont une voie nécessaire pour une transition énergétique juste. A l’occasion du salon Energaïa, l’ADEME et la Région Occitanie renouvellent leur soutien à ce mouvement et, plus précisément à l’association qui en est la tête de proue : ECLR Occitanie. La signature d’une nouvelle convention permet aux citoyens et aux collectivités territoriales adhérentes de savoir qu’elles seront accompagnées dans les prochaines années à déployer de nouveaux projets et à renforcer les dynamiques déjà à l’œuvre. Ce renouvellement du soutien des financeurs est de bonne augure, puisque les sollicitations n’ont jamais été aussi nombreuses pour l’association occitane.
L’essor de l’autoconsommation collective prouve que le réseau occitan a vu juste : l’avenir de l’énergie est au faire-ensemble ! Les consommateurs sont aujourd’hui nombreux à vouloir reprendre la main sur la consommation et la production, pour mettre l’énergie en circuit-court. ECLR Occitanie accompagne toutes ces ambitions collectives, quel que soit le mode de valorisation de l’énergie, tant que l’énergie est d’origine renouvelable, respectueuse de l’environnement et que la gouvernance est locale et partagée. Les 5 salarié·es vont continuer à pouvoir accompagner les dizaines de territoires déjà en action et d’accompagner l’émergence d’autres initiatives dans les territoires qui n’ont pas encore la chance d’avoir une structure porteuse de projets d’énergies renouvelables à gouvernance locale.
Par des interventions auprès des collectivités locales et des collectifs d’habitants, par l’animation de formations et de temps d’échanges, par des actions de plaidoyer et de sensibilisation, le mouvement ECLR Occitanie continuera à contribuer à changer le monde de l’énergie, un watt à la fois. A noter la signature officielle de la convention ECLR par la Région Occitanie et l’ADEME, le 13 décembre à 15h30 sur le stand de l’ADEME (Hall B2) au salon Energaïa, en présence de François Etevenon, co-président d’ECLR Occitanie, de Bertrand Vivancos, Conseiller Régional Occitanie, Président de la Commission Urgence Climatique et de Céline Vachey, Directrice Régionale de l’Ademe Occitanie.

    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire