Des premiers résultats prometteurs pour les Parcelles agrivoltaïques du Futur de CNR - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Des premiers résultats prometteurs pour les Parcelles agrivoltaïques du Futur de CNR

Laurence Borie-Bancel, Présidente de CNR, Thierry Kovacs, Vice-Président délégué à l’environnement et à l’écologie positive de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et Claudine Roucayrol, Directrice de l’EPLEFPA(Etablissement Public Local d’Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole) Lyon Dardilly Ecully, ont inauguré le projet expérimental d’agrivoltaïsme dynamique des « Parcelles du Futur », en présence de Rose-France Fournillon, Maire de Dardilly, des élus et de nombreux partenaires du projet. Et les premiers résultats sont porteurs de promesses !
Expérimentation multi-partenariale, le projet des Parcelles du Futur conjugue protection des cultures et production d’électricité renouvelable. Il vise à démontrer que la création et la gestion d’un ombrage piloté, généré par des panneaux solaires mobiles déployés au-dessus des zones de cultures, est bénéfique pour les végétaux, notamment en matière de moindre consommation d’eau. Représentant un investissement global de plus d’1 million d’euros, ce projet de recherche est soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes à hauteur de 400 000 euros. 
« La situation que nous vivons nous oblige à imaginer des solutions permettant de conjuguer production agricole, protection contre les intempéries, économies d’eau et production d’énergie renouvelable. Avec CNR et le lycée horticole de Dardilly, c’est un démonstrateur d’agrivoltaïsme grandeur nature que la Région a souhaité soutenir en alliant la formation des jeunes à cette technologie. Avec un tel projet, la Région entend faire émerger de vraies solutions répondant aux différents défis qui nous sont posés aujourd’hui » souligne Thierry Kovacs, Vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, délégué à l’environnement et à l’écologie positive. Six mois après sa mise en service, il permet de premières observations sur les cultures testées.
Conjuguer agriculture et production d’électricité renouvelable
Le projet d’agrivoltaïsme dynamique des « Parcelles du Futur », est développé et piloté depuis 2020 par CNR. Ses objectifs sont pluriels :
Gérer durablement la ressource en eau,
Favoriser l’adaptation des cultures agricoles au changement climatique,
Valoriser la production d’énergie renouvelable,
Apporter des retours d’expérience à la filière et aux professionnels.
Sur le site de l’EPLEFPA de Lyon-Dardilly-Ecully, 500 panneaux photovoltaïques mobiles ont été installés début 2023 à 6 mètres au-dessus de deux parcelles destinées à la culture de fraises, de framboises et de plantes d’ornement. Le pilotage de l’orientation des panneaux se fait à l’aide d’algorithmes et à partir de données collectées par des capteurs qui mesurent la luminosité, la température, l’hygrométrie et l’état de stress hydrique des plantes.
Depuis le mois d’avril 2023, cette installation-test d’une puissance de 230 kWc apporte un ombrage piloté aux végétaux et les protège des aléas climatiques tout en produisant de l’électricité renouvelable. « Je suis très fière d’inaugurer aujourd’hui cette expérimentation multi partenariale d’agrivoltaïsme dynamique menée au lycée horticole de Dardilly, avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. C’est une première pour CNR, qui, en ligne avec l’une de ses 3 missions historiques, nous permet de renforcer nos liens avec le monde agricole, et de travailler ensemble pour répondre aux enjeux de la transition agricole et énergétique » précise Laurence Borie-Bancel, Présidente de CNR.
Des premiers résultats prometteurs
L’expérimentation, d’une durée de 3 ans, se déroule jusqu’en 2026. A son issue, les données récoltées et analysées devraient permettre de proposer aux professionnels du secteur agricole un modèle technico-économique viable et réplicable.  Après 3 mois de tests, des premières observations entre les cultures sous dispositif agrivoltaïque et les cultures en zone témoin ont été remontées :
Une baisse de 45 % de l’irrigation pour les framboises,
Des températures plus fraiches :
jusqu’à 7,5 °C de moins dans les pots des plantes de la pépinière,
jusqu’à 14,8 °C de moins dans le sol pour les fraises (par rapport à la température au sol des fraises sous tunnel),

Un calibre plus important des fraises,
Des framboises plus rouges sous la zone agrivoltaïque.
« Ce projet agrivoltaïque, que nous menons avec CNR et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, constitue une occasion unique, pour notre établissement, d’honorer ses missions d’animation du territoire, d’innovation technique et de développement agricole. Il permet aussi de plonger nos équipes pédagogiques et leurs élèves au coeur des enjeux stratégiques de l’agriculture et de sa transformation » conclut Claudine Roucayrol, Directrice de l’EPLEFPA* Lyon-Dardilly-Ecully.
Des partenaires impliqués
Pour mener à bien ses projets, CNR s’entoure de partenaires dont l’expertise est reconnue. Ainsi pour les Parcelles du Futur, près d’une dizaine d’acteurs clés participent à cette expérimentation :
Financeurs et pilotes du projet :
CNR : pilote du projet, investisseur, agrégateur des partenaires et gestionnaire de l‘énergie
La Région Auvergne-Rhône-Alpes : propriétaire des terrains et co-financeur du projet
L’EPLEFPA de Lyon-Dardilly-Ecully : techniciens et formateurs agricoles pour assurer l’exploitation des cultures, la vente de la production et la transmission des connaissances accumulées
Entités d’expertise :
SUN’AGRI : expert et pilote de l’outil permettant de moduler l’ombrage apporté aux cultures
OMEXOM EnR Lyon, filiale de Vinci Energies : expert en conception et construction de centrales solaires photovoltaïques
Laboratoire INES du CEA : expert en modules photovoltaïques innovants, conception et étude de modules innovants et suivi technique du rayonnement solaire et de la production électrique
Accompagnement et validation scientifiques et professionnelles :
L’ASTREDHOR Auvergne-Rhône-Alpes : suivi agronomique de la parcelle Pépinière
Le CTIFL (Centre Technique Interprofession des Fruits et Légumes) : suivi agronomique de la parcelle Colline
La Chambre d’Agriculture du Rhône : suivi agronomique de la parcelle Colline

    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire