BayWa r.e. accélère dans l’agrivoltaïsme innovant dans 5 pays via un financement de 6,5M d’€ de l’UE - PV SOLAIRE ÉNERGIE

BayWa r.e. accélère dans l’agrivoltaïsme innovant dans 5 pays via un financement de 6,5M d’€ de l’UE

BayWa r.e. a obtenu un financement de 6,5 millions d’euros dans le cadre du programme européen LIFE. Cette somme sera mise à profit pour développer d’ici à 2027 six projets combinant l’agriculture et la production d’énergie solaire dans cinq pays différents : France, Espagne, Pays-Bas, Allemagne et Italie. Autour d’un fil rouge : l’innovation !
Les six projets agrivoltaïques de BayWa r.e. représente une première ou une avancée significative pour son marché respectif. En étroite collaboration avec les représentants de l’UE, les propriétaires, les exploitants agricoles et les communautés locales, BayWa r.e. vise à développer la viabilité de l’agrivoltaïsme et à démontrer ses avantages comme stratégie d’adaptation aux aléas climatiques.
Accroître la résilience des végétaux au changement climatique
BayWa r.e. a contribué à démontrer les avantages de l’agrivoltaïsme (Agri-PV) pour une application à l’arboriculture à plus grande échelle. Dans le cadre du programme EU LIFE ADAPT-PV, trois nouveaux projets localisés en France, en Espagne et aux Pays-Bas visent à accroître la résilience au changement climatique des projets d’arboriculture fruitière. Ils combinent protection des cultures et production d’énergie solaire verte, le tout intégré dans un modèle de financement innovant.
Les trois autres projets, en Allemagne, Espagne et Italie, s’intéresseront quant à eux au déploiement de l’agrivoltaïsme aux côtés des grandes cultures, telles que les blés d’été et d’hiver ou le soja, dans le cadre du projet LIFE LEAD-PV de l’UE. À l’heure où la croissance démographique et la demande énergétique augmentent, il est urgent de se pencher sur l’efficacité de l’utilisation des sols. Dans le cadre du projet LIFE LEAD-PV de l’UE, BayWa r.e. souhaite montrer comment l’agrivoltaïsme peut aider les agriculteurs à réduire leurs émissions de CO2 en ayant un double usage des sols. Ces projets repousseront les limites de l’agrivoltaïsme afin de fournir des informations inédites.
« Des applications agrivoltaïques innovantes »
Le projet espagnol sera par exemple, à l’échelle nationale, le premier à faire appel à la culture des amandes. En Allemagne, le projet de BayWa r.e. sera le premier projet de recherche sur l’agrivoltaïsme alliant les cultures traditionnelles à une aussi grande échelle. En France, le projet lauréat situé en Auvergne Rhône-Alpes concerne différentes variétés de pommiers sous ombrières semi-transparentes. Sur les 2,8 hectares concernés, 1 hectare servira de témoin, sans panneaux solaires. Un suivi agronomique est prévu sur plusieurs années.
Ce projet pilote agrivoltaïque d’une puissance d’1 MWc est développé en étroite collaboration avec les acteurs locaux (exploitants, propriétaires, élus locaux, chambre d’agriculture, conseil départemental). Stephan Schindele, directeur agrivoltaïsme chez BayWa r.e.., explique : « Ces six projets répartis dans cinq pays sont l’occasion de proposer sur le marché des applications agrivoltaïques innovantes. Une collaboration étroite des secteurs de l’agriculture, de l’environnement et de l’énergie est indispensable pour que nous puissions parvenir à nous adapter au changement climatique tout en réduisant l’empreinte carbone des processus agricoles. »
Un partenariat avec le programme LIFE de l’UE
LIFE est l’instrument de financement de l’UE pour l’environnement et l’action climatique, qui cofinance des projets soutenant des politiques telles que la stratégie « De la ferme à la fourchette » visant à promouvoir un système alimentaire durable. L’expertise du secteur privé peut alors être mise à profit à l’échelle de l’UE. Ces six projets s’appuient sur un élément majeur du programme « De la ferme à la fourchette », à savoir la nécessité d’une économie circulaire au regard de l’utilisation des terres. Ils permettront de collecter des données essentielles, qui pourront ensuite être utilisées pour affiner les projets futurs, les rendre commercialement viables et leur permettre d’être poursuivis de manière indépendante.
Bernd Decker, représentant de l’Agence exécutive européenne pour le climat, les infrastructures et l’environnement créée par la Commission européenne, ajoute : « L’adaptation au changement climatique et l’atténuation de ses effets constituent un défi majeur pour l’agriculture. Les initiatives innovantes, qui optimisent l’utilisation des terres et la production d’énergie, sont accueillies à bras ouverts. Nous sommes impatients de collaborer avec BayWa r.e., qui met à notre disposition des décennies d’expérience et un vaste savoir-faire en matière d’agriculture et d’énergie.
Cette initiative pourrait nous permettre de mieux comprendre un grand nombre de domaines environnementaux clés : réduction des déchets plastiques, utilisation efficace de l’eau, réduction de la dépendance aux produits chimiques ou aux pesticides, réduction des émissions de CO2, etc. En bref, des avantages connexes mais essentiels dans le cadre de notre réponse au changement climatique. »
Stephan Schindele, directeur agrivoltaïsme chez BayWa r.e.

    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire