Arkema décarbone ses principaux sites aux Etats-Unis via des PPA renouvelables - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Arkema décarbone ses principaux sites aux Etats-Unis via des PPA renouvelables

Dans le cadre du déploiement de son plan climat, Arkema a signé des contrats long terme de fourniture d’énergie renouvelable pour ses sites de Calvert City (Kentucky), Beaumont (Texas), Chatham (Virginie) et West Chester (Pennsylvanie), ainsi que pour l’ensemble des sites de Bostik aux États-Unis. Objectif : décarbonation !
D’ici la fin 2024, Arkema devrait obtenir environ 40 % de l’électricité nécessaire à ses activités aux États-Unis à partir de sources renouvelables, après avoir conclu des accords avec les fournisseurs d’énergie Tennessee Valley Authority (TVA), Entergy et 3Degrees. Cela constitue une étape importante pour atteindre l’objectif de décarbonation du Groupe de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de scopes 1 et 2 de 48,5 % à l’horizon 2030 par rapport à 2019.
TVA et Entergy devraient fournir, respectivement, environ 35 GWh/an et 60 GWh/an d’électricité provenant d’énergie solaire à Calvert City et à Beaumont. 3Degrees devrait fournir des garanties d’origine pour la décarbonation d’environ 57 GWh/an d’électricité pour les sites de Chatham et de West Chester, ainsi que pour l’ensemble des sites de Bostik aux États-Unis. « Ces accords marquent des étapes importantes sur la trajectoire d’Arkema vers le net-zéro. Nous continuerons à développer des partenariats similaires pour permettre au Groupe d’atteindre les objectifs de son plan climat. » conclut Tony O’Donovan, responsable régional d’Arkema Amérique du Nord.
Arkema avait déjà signé d’autres accords pour la fourniture d’énergie renouvelable sur ses sites de Clear Lake et de Bayport au Texas. Calpine Energy Solutions fournit ainsi au site de Clear Lake 45 mégawatts de capacité solaire de pointe sous contrat. Sur une base annualisée, cela représente environ 142 000 mégawatts-heures d’énergie renouvelable et équivaut à retirer environ 14 500 voitures de la circulation. Ce contrat équivaut à environ 33 % de la consommation électrique annuelle du site et à environ 65 % de la consommation électrique diurne du site pendant les mois d’été. Le site de Bayport au Texas est quant à lui alimenté par un parc éolien via un contrat passé avec EDF Energy Services.
Tony O’Donovan, responsable régional d’Arkema Amérique du Nord

    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire