A l’occasion de ses 10 ans, l’agence VALOREM Caraïbes devient VALOREM Antilles-Guyane - PV SOLAIRE ÉNERGIE

A l’occasion de ses 10 ans, l’agence VALOREM Caraïbes devient VALOREM Antilles-Guyane

Forte de ses 10 ans d’expérience en faveur de la transition énergétique de la Guadeloupe, l’agence locale de VALOREM change de nom pour accélérer la diversification et le déploiement de ses projets dans les Antilles françaises et la Guyane. L’occasion pour le Groupe VALOREM de revenir sur ses réalisations marquantes en faveur de l’autonomie énergétique de la Guadeloupe et de ses ambitions dans les territoires d’outre-mer. Bienvenue à VALOREM Antilles-Guyane !
« Nous sommes fiers des projets menés avec nos équipes ces dix dernières années en faveur de la transition énergétique des Antilles. Ils sont représentatifs de nos engagements au plus près des territoires et de leurs habitants. Cette fierté réside à la fois dans la concrétisation de solutions novatrices pour une autonomie énergétique durable, mais également dans le processus collaboratif qui les sous-tend, à travers la concertation active des habitants par nos équipes locales dédiées. Cette réussite sociale est également portée par les objectifs d’insertion par l’emploi, faisant de la transition énergétique de la Guadeloupe un véritable levier de progrès durable pour tous. » C’est en ces termes élogieux que Jean-Luc Armougon, responsable régional de VALOREM, évoque le travail accompli par ses équipes cette dernière décennie.    
Une équipe locale dédiée pour une transition énergétique au plus près du terrain
Le Groupe VALOREM compte 14 collaborateurs sur le secteur Antilles-Guyane : 7 personnes sont dédiées au développement de projets et 7 autres personnes, au sein de la filiale VALEMO, sont en charge de l’exploitation et la maintenance des parcs EnR en service (maintenance du parc éolien de Sainte-Rose et exploitation-maintenance de 16 centrales hydroélectriques en Guadeloupe).
C’est une caractéristique forte du Groupe VALOREM que de maîtriser l’ensemble de la chaîne de valeur des énergies renouvelables, du développement à l’exploitation, lui permettant de garantir un niveau de performance optimal de ses actifs en s’appuyant au maximum sur les compétences locales. Pour VALOREM, le développement de projets de production d’énergies renouvelables est une opportunité concrète de création de valeur, tant économique que sociale : plusieurs co-développements sont menés avec la SEM Guadeloupe EnR, des entreprises locales sont sollicitées en sous-traitance lors des phases d’étude, de construction puis d’exploitation des parcs EnR.
VALOREM pose également des clauses d’insertion sociale par l’emploi sur ces projets, à l’image de son partenariat avec l’association AIJF, en charge de l’entretien paysager de son parc éolien de Sainte-Rose (18 bénéficiaires depuis 2022). A noter également que VALOREM place les enjeux environnementaux au cœur de sa démarche de développement de projets. C’est un axe fort de sa politique RSE qui engage l’entreprise au-delà de ses obligations réglementaires, pour veiller à la préservation des écosystèmes naturels et amplifier l’impact positif de ses projets. Pour exemple, sur son parc éolien de Sainte-Rose, VALOREM a mandaté une étude scientifique visant à améliorer les connaissances sur les espèces et mieux évaluer leur sensibilité à l’éolien.
La Guadeloupe, un exemple de mix énergétique réussi en faveur de l’autonomie de l’île
VALOREM a contribué à développer l’énergie éolienne sur l’île : le parc éolien de Sainte-Rose, inauguré en 2019, répond aux spécificités du système électrique guadeloupéen. Dotées d’un dispositif anti-cyclonique, ces éoliennes possèdent des technologies de prévision de la production, de stockage et de gestion d’énergie, afin d’assurer la continuité de la production électrique. En plus de générer une électricité propre et renouvelable, le parc éolien de Sainte-Rose dynamise le développement économique local, créant des opportunités d’emplois et stimulant l’industrie des énergies renouvelables dans la région. En tant que projet pionnier sur l’île, le parc éolien de Sainte-Rose illustre la capacité du Groupe à concilier efficacité énergétique et responsabilité sociale.
En complément de l’énergie d’origine éolienne, VALOREM est propriétaire des seize centrales hydroélectriques en activité sur l’île. Quatorze d’entre elles sont directement intégrées à des réseaux d’irrigation et d’eau potable. En local, VALOREM œuvre pour une hydroélectricité durable, conciliant les usages de l’eau, la préservation de la faune et de la flore et la production d’électricité renouvelable.  D’une capacité totale installée de 10,4 MW, ces centrales exploitent uniquement les surplus en période pluviale et permettent de fournir 3% du mix électrique de l’île, en offrant un libre accès à l’eau aux habitants et agriculteurs. Au total, les actifs du Groupe VALOREM, totalisant une puissance de 26 MW, ont fourni 7% de la production EnR de la Guadeloupe en 2022.
Un mix énergétique qui vise à être accéléré en Guadeloupe, Martinique et Guyane
Avec un portefeuille de projets en développement dépassant les 130 MW, l’agence VALOREM Antilles-Guyane continue à diversifier ses activités et proposer un mix électrique adapté aux spécificités de ces 3 territoires, au travers de projets éoliens, d’hydroélectricité, solaires et agrivoltaïques. Les projets en cours en Guadeloupe, tels que la construction de la centrale de Grande Rivière à Capesterre-Belle-Eau en 2026 et le démonstrateur agrivoltaïque de Vezoux, témoignent de l’engagement du groupe pour le développement de solutions novatrices et durables. En Guyane, VALOREM étudie le développement de plusieurs projets éoliens et solaires et va notamment lancer sa première campagne de mesure du vent sur la commune d’Iracoubo, au nord-ouest de Cayenne.
En Martinique, VALOREM vient d’être sélectionné à l’AMI du Grand Port Maritime (GPMLM) pour la conception, la réalisation et l’exploitation d’un smartgrid sur le terminal conteneurs de la Pointe des Grives à Fort de France. VALOREM a constitué un groupement d’entreprises locales, majoritairement des PME locales implantées de longue date en Martinique: SO WATT, SEREC, DAC Antilles et VALEMO. L’objectif du smartgrid est triple : réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’activité portuaire, optimiser le taux d’autoconsommation photovoltaïque et disposer d’une capacité de résilience en cas de coupure réseau ou d’événement climatique majeur. Il sera composé de centrales photovoltaïques sur ombrières et en toiture, d’une capacité de stockage de l’énergie de 2 MWh, et d’un groupe électrogène, le tout intégré sur la boucle HTA interne du port. L’ensemble sera piloté par un EMS (Energy Management System).
Concernant VALEMO, les équipes poursuivent l’accompagnement du Groupe dans ses développements locaux avec la prise en main de la maintenance de centrales photovoltaïques en toiture en Guadeloupe et en Martinique pour le compte de notre partenaire SO WATT, et la future exploitation-maintenance du Smartgrid du Port de la Pointe des Grives, prochainement construit, dans le cadre d’un marché de performance avec le Grand Port Maritime de la Martinique. La stratégie de VALEMO est désormais de profiter de son implantation locale pour offrir ses services à d’autres acteurs locaux. Ainsi, VALEMO devrait prochainement démarrer l’exploitation-maintenance d’une centrale PV en Martinique pour le compte d’un client tiers avec une implantation locale envisagée prochainement.

Démonstrateur agrivoltaïque de Vezoux
Installé sur une superficie de 3 hectares, d’une capacité de 0,5 MWc, le parc de Vezoux se positionne comme un projet clé du groupe VALOREM dans le secteur agrivoltaïque: ces serres photovoltaïques abriteront des activités de maraîchage, des cultures d’aromates et de tubercules, tout en produisant 775 MWh d’électricité par an. Ces serres sont un véritable atout pour renforcer la production agricole locale : culture toute l’année, ombrage et protection contre les intempéries. En lien étroit avec l’exploitant agricole et avec la participation de Guadeloupe EnR, ce projet est le fruit d’une collaboration exemplaire entre activité agricole et production d’électricité
Smartgrid Pointe des Grives – Grand Port Maritime de la Martinique
A travers l’association des centrales photovoltaïques et de la batterie, le smartgrid permettra l’injection annuelle sur le réseau interne du port, d’une production de 1,9GWh, soit un taux d’énergie autoproduit de l’ordre de 50 %. Le planning du marché prévoit une phase de conception-réalisation de 18 mois, et une phase d’exploitation de 3 ans à compter de la mise en service industrielle. Emblématique de la mutation engagée par le secteur du transport maritime, ce projet préfigure les prochaines étapes de la décarbonation des activités portuaires. Il constitue une vitrine à grande échelle de la capacité d’innovation du groupe VALOREM et illustre sa volonté d’établir des collaborations fructueuses et durables avec les acteurs du territoire.

    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire